Une dent de lait qui ne tombe pas est-elle dangereuse ?

C’est bien possible qu’une ou plusieurs dents d’un enfant ne tombent pas. Dans ce cas d’espèce, on parle de l’anodontie. Si votre gosse rencontre ce problème et que vous avez besoin des clarifications pour cerner l’origine et les solutions possibles à mettre en œuvre, bienvenue par ici. Lisez ces lignes pour vous faire une idée.

L’anodontie est une pathologie à prendre au sérieux

Vers 6 ans, l’enfant doit perdre les dents de lait, notamment les incisives médianes. Si cela ne se produit pas, vous devez commencer à soupçonner une anodontie. Entre 10 et 12 ans, l’enfant perd normalement les prémolaires de lait pour laisser pousser les prémolaires définitives. Si aucun changement n’intervient pendant toute cette période, plus aucun doute. Votre enfant est atteint de l’anodontie. C’est un problème de santé sérieux que vous ne devez pas prendre à la légère. Il est recommandé aux parents d’avoir le bon réflexe pour détecter ce mal afin que des solutions idéales soient apportées le plus tôt que possible. Même si cela n’affecte pas directement sa santé, la dent de lait qui ne tombe pas jusqu’à un âge donné pose un réel problème pour la denture de votre enfant.

Ce qu’il faut faire face un problème d’anodontie

Des solutions s’offrent aux parents dont l’enfant souffre de l’anodontie. L’alternative la plus plausible, c’est de faire une radiographie. Cette opération permet de savoir s’il y a présence ou non des dents définitives en formation. Pour ce faire, vous devez recourir à un spécialiste des questions de la denture dont un orthodontiste. Vous pouvez aussi faire l’option d’un dentiste généraliste. Dans l’un ou l’autre des cas, le spécialiste saura quelle thérapie appliquée pour trouver une solution définitive au problème. Beaucoup de parents sont tentés de se tourner vers des pratiques traditionnelles de résolution de l’anodontie. Cette option ne garantit pas une meilleure issue. Mieux, elle présente des risques énormes pour l’enfant.