Micro-entreprise : avantages et inconvénients

Le statut de micro-entrepreneur rencontre un succès incroyable auprès des entrepreneurs. Il permet d’exercer une activité tout en profitant de nombreuses prérogatives. Néanmoins, ce statut dispose aussi de quelques inconvénients. Voici ce qu’il faut retenir sur les avantages et les inconvénients du statut micro-entrepreneur.

Les avantages de la micro-entreprise

Une micro-entreprise est simple et facile à créer. C’est un statut qui a l’avantage d’être très accessible. En effet, les conditions pour accéder à ce statut sont peu contraignantes. Il suffit d’être une personne physique et exerçant une activité commerciale, artisanale ou libérale. Néanmoins, retenez que si vous choisissez ce statut, vous pouvez aussi exercer votre activité à titre accessible ou principal. Sur freelance.com, vous trouverez d’autres informations pour vous ressourcer.

Il faut aussi noter que le statut de micro-entreprise permet de jouir d’un régime comptable simplifié. En effet, ce régime est très avantageux. Il vous permet d’être dispensé des obligations comptables très lourdes. Pour ce faire, il suffit de :

     ▪︎ Gardez les pièces et les factures justificatives pendant 10 ans ;

     ▪︎ Tenir un registre d’achat ;

     ▪︎ Tenir à jour un livre de recettes.

Le régime comptable est très simple, car vous n’avez pas besoin de bilan annuel à présenter. La micro-entreprise bénéficie aussi d’un régime fiscal simplifié.

Les inconvénients de la micro-entreprise

Comme conséquence de la micro-entreprise, il faut noter l’existence de plafonds de chiffre d’affaires. C’est un véritable frein au développement de votre entreprise. En effet, il y’a des plafonds qui sont fixés par la loi et que vous ne devez pas dépasser.

Si vous dépassez ces seuils, vous basculez automatiquement vers le régime de droit commun de l’entreprise individuelle. Autres impacts, il est impossible de déduire les charges de la micro-entreprise. De plus, il est impossible de s’associer en micro-entreprise. Il n’est également pas possible de cumuler le régime micro-entreprise avec un autre statut indépendant.